L’eau est l’élément principal de la brumisation. Il est également important de savoir que la qualité de l’eau permet d’avoir une brumisation optimale quelle qu’en soit l’utilité.

Mais quel type d’eau faut-il alors utiliser pour votre brumisateur afin d’éviter de l’endommager par tous ses composants indésirables (minéraux, chlore) tout en profitant de tous les avantages de la brumisation ? Une eau faible en minéraux et traitée en amont garantit un bon fonctionnement de votre brumisateur mais ce n’est pas suffisant pour en garantir l’hygiène. Outre la nature de l’eau, la mauvaise conception du système de brumisation ainsi que la défaillance de sa condition d’exploitation sont, en effet, des paramètres à prendre en compte pour garantir la sécurité sanitaire du brumisateur. Allons découvrir pourquoi le choix de l’eau de brumisation mérite une attention particulière.

Le calcaire et le chlore : des éléments indésirables dans l’eau de votre brumisateur

Une eau riche en calcaire obstrue vos buses et canalisations. Elle réduit l’efficacité de votre brumisateur et vous oblige à l’entretenir fréquemment. Les brumisateurs Probrume sont, certes, équipés de filtre anti-calcaire mais le remplacement fréquent de ce dispositif vous coûtera cher.

En général, l’eau du robinet contient 0,1 mg par litre de chlore. C’est suffisant pour désinfecter le réseau d’eau potable des germes pathogènes et donc indispensable pour garantir la sécurité sanitaire de l’eau dans les canalisations. L’excès de chlore dans l’eau de brumisation provoque une forte odeur ainsi qu’un goût désagréable sur la nourriture brumisée (fruits, légumes, produits de la mer, viande, fromage, etc.). Il est donc essentiel de faire régulièrement un test et prévoir une solution pour réduire le taux de chlore.

L’eau du robinet est composé de minéraux dont tout être vivant a besoin au quotidien : calcium, magnésium, sodium, potassium, chlorure, sulfate, bicarbonate, fluor. Certaines particules sont, toutefois, très grosses. D’où la nécessité d’installer un système de filtration adapté pour éviter l’obstruction des buses et canalisations. C’est ainsi que Probrume intègre dans chaque brumisateur à rampes, des filtres anti-sédiment permettant d’éliminer les poussières, boues, sable et saletés contenus dans l’eau de brumisation.

Dans quels cas utiliser l’eau de robinet pour votre brumisateur

L’eau courante de votre robinet est tout à fait potable mais vous ne pouvez pas l’utiliser avec tout type de brumisateur. Lorsque la concentration en calcaire ou en chlore est trop élevée, nous recommandons à tous nos clients d’utiliser un système de brumisation à rampes. Équipés d’un système de filtration complet (lampe UV, filtre anti-légionnelle/anti-calcaire/anti-sédiment), ces modèles de brumisateur garantissent l’hygiène de l’eau de brumisation. À cela s’ajoute quelques précautions au niveau de la conception et de l’exploitation du système comme :

  • la purge du système à chaque fin de brumisation pour éviter le stockage prolongé de l’eau favorisant le développement des bactéries comme la légionella pneumophila;
  • le maintien de la température de l’eau en dessous de 25 °C car au delà de ce seuil, les conditions de développement des germes pathogènes deviennent favorables;
  • le maintien d’une longueur raisonnable de la canalisation de raccordement au système pour éviter les zones de stagnation (plis, bras morts);
  • l’utilisation d’une armoire de brumisation pour mettre le moteur-pompe à l’abri du soleil et de la poussière.

En bref, l’eau du robinet peut être utilisée pour votre brumisateur lorsque celui-ci est équipé d’un système complet de filtration.

Dans quels cas utiliser l’eau de source en bouteille pour votre brumisateur

L’utilisation d’eau de source en bouteille est conseillée pour les brumisateurs mobiles comme les brumiventilateurs à réservoir intégré. Nous recommandons également à tous nos clients d’utiliser ce type d’eau lorsque l’emplacement de l’espace à brumiser ne permet pas d’effectuer le raccordement au réseau de distribution d’eau courante. Il en est ainsi des terrasses déportées. A cet effet, nous proposons un kit de brumisation avec armoire et réservoir intégré dans celle-ci.

Attention :

Pour garantir l’hygiène du brumisateur, il est fortement recommandé de changer l’eau du réservoir toutes les 24 heures.

L’eau minérale en bouteille est à proscrire car elle risque d’entartrer les buses des ventilateur-brumisateurs avec ses composants.

Dans quels cas utiliser l’eau de puits, de pluie  et recyclée pour votre brumisateur

Pour certaine utilisation de la brumisation comme le désamiantage, le dépoussiérage, le traitement d’odeur, la décoration (effet brumeux), il est néanmoins possible d’utiliser une eau alternative. Lorsque la brume n’est pas censée entrer en contact avec l’homme, la nourriture et les animaux, vous pouvez parfaitement utiliser des eaux de pluie, de puits et celles retraitées à la sortie des stations d’épuration.

Le système de filtration intégré aux brumisateurs Probrume ne vous empêche en aucune manière le traitement en amont de ces “eaux alternatives“. D’ailleurs, cette précaution devrait être obligatoire ne serait-ce que pour garantir le bon fonctionnement du système de brumisation.En conclusion, avant d’acheter un brumisateur haute pression mobile ou fixe, il convient de s’assurer à l’avance de la qualité de son eau.